Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2010 2 04 /05 /mai /2010 20:11

Dimanche, à la fin d’un repas de famille où se fêtait un anniversaire, dans l’euphorie du pousse-café précédé de bonnes bouteilles, un de mes beaux frères et je ne saurai dire quel fil de conversation nous menait alors, fut invité à sortir du placard un douteux cadeau d’anniversaire, offert par un sien ami, grand déconneur devant l’Eternel et aux goûts contestables.

 

Fut exhibée, et pris volume en quelques expirations puissantes bien qu’éthyliques, une vilaine mais suggestive poupée gonflable dont l’intérêt principal était d’offrir une poitrine rivalisant avec celle de la désormais célèbre Zahia qui fit la une de Paris Match, ces jours-ci.

La conversation migra naturellement du plastic moche à la Bimbo.

 

Qui couche avec qui ? 

Cela m’indiffère. Chacun sa conscience et ce qu’il peut avec son soi et ses autres.

Ce qui m’épate quand même ici, c’est l’intérêt tordu, la complaisance des medias pour ces histoires de coucheries, mais bon, quand il faut VENDRE, que ne fait-on pas ?

 

Et le fait qu’elle était mineure ?

Là, impossible de cautionner, ni trop envie de plaisanter sur ce sujet sensible.

Pourtant...

 

A l’observation de la photo,  brièvement aperçue sur le net, je doute que dans l’excitation que procure ce genre de cadeau, on ait les idées suffisamment claires pour demander préalablement sa pièce d’identité à une « escort girl ». Je me rappelle mes filles, l’année de leurs 16 ans… et à leur désespoir lorsqu'elles se voyaient refuser l’entrée des discothèques en dépit de leur maquillage, parce qu'elles faisaient vraiment leur âge.

Non pas que je cherche des excuses à qui que ce soit, mais me turlupine quand même, dans cette lamentable affaire, la célérité à s’intéresser aux « clients célèbres » et si peu aux parents complaisants de la gamine qu’était alors Zahia, aux chirurgiens qui l’ont transformée en objet sexuel caricatural, avant sa majorité, et aux proxénètes qui l’ont introduite dans ce milieu.

 

La morale de ce fait divers, si morale il y a un jour, ce dont je doute, pourrait être que :

les vrais vilains soient poursuivis,

les footeux ayant des femmes dignes et solidaires, en dépit du ridicule et de l'affront,  reconnaissent leur chance et les chérissent désormais,

que la carrière de Barbie Doll, dont la prodigieuse capacité à conserver le secret sur ses clients vient d’être démontrée, s’arrête là tout net,

et que les médias ne basculent pas dans la people manie, surtout quand elle les entraîne dans la fange.

 

Quant à la chose en plastic, on la rangea très vite pour passer aux choses sérieuses,la retransmission de l’autre demi finale de la HCup, Biarritz/Munster !


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cat 05/05/2010 11:12



Ah les non anniversaires ! C'est absolument magique !


Rectifié mon erreur, manque de concentration, trop de choses à la fois et pas assez de temps. Merci


Etrange sensation de se voir en video... On ne voit que ses défauts mais elle me plaît et me touche. Merci beaucoup



LATTES J-M 05/05/2010 09:14



... et courir jusqu'à perdre haleine !



Lattes Jean-Michel 04/05/2010 23:12



ps. Pas Bayonne / Munster... Biarritz / Munster !



Lattes Jean-Michel 04/05/2010 23:11



Je préfère les non anniversaires !